• secretariat at hb9y.ch

Category Archive Non classé

Exercice catastrophe Terra 22 du 8-9 sept. 2022

7h45 ce jeudi 8 septembre, la terre tremble fort entre Sion et Sierre, avec son épicentre du côté du Sanetsch, degré 6 sur l’échelle de Richter.

L’exercice catastrophe Terra 22 commence…

Dans les premières heures, tout est en main de la police qui mobilise ses troupes, les envoie en reconnaissance sur le terrain pour donner un état des lieux. Au vu de la situation critique, les divers Etats-majors de crise sont informés et mobilisés au PC de crise cantonal.

Avec Enio, HB9RHI, nous sommes prêts, un dipôle HF sur 80m a été monté la veille avec Bernard, HB9GVG. Nous avons deux stations radio opérationnelles depuis nos voitures, avec Winlink et Vara, positionnés devant le PC de crise cantonal. Nous avons été intégrés à la régie de l’exercice, avec des collègues de Swisscom, OIKEN (électricité, eau et gaz), Gaznat, l’hôpital de Sion, les infrastructures critiques et l’informatique de l’état du Valais. L’objectif de cette cellule est de mettre en situation de crise l’état-major qui est entraîné. Selon un planning défini par la direction d’exercice, la cellule annonce diverses situations qui se déclenchent au fur et à mesure de la journée. Fuite de gaz, besoin de 1’000 repas pour l’hôpital de Sion par exemple, la cellule répond également aux demandes des EM (états-majors). Dans le bunker, 5 salles sont occupées par environ 40 personnes pour guider l’exercice (la régie).

Toute la matinée, les divers responsables des EM, police, pompiers, militaire, l’office cantonal de la protection de la population, sanitaire, hôpital, protection civile, renseignements, communication médias, etc. arrivent et s’installent au PC de crise. Le bunker commence à fourmiller de partout. Les premiers rapports sont lancés, la machine commence à tourner, on participe aux rapports, c’est fort intéressant à suivre et voir comment est géré une crise au sein du canton. La cheffe du service sécurité civile et militaire du Valais, Mme Marie-Claude Noth-Ecoeur dirige cet EM avec une main de fer dans un gant de velours, en collaboration avec son remplaçant, M. Antoine Jacquod et l’adjudant et chef de l’office de la protection de la population, Olivier Luyet, organisé et très clair dans ses propos.

Le conseiller d’état Franz Ruppen visite les lieux et participe à un rapport.

Les heures passent, jusque-là les réseaux de télécommunications fonctionnent encore et on attend une opportunité pour mettre en avant les radioamateurs…

A 19h15, un gros bruit interrompt le rapport, c’est une réplique (simulée dans les haut-parleurs du bunker), la secousse est importante et cette fois elle entraîne une coupure de courant, d’internet, des téléphones fixes et mobiles ! Le rapport est stoppé et chaque participant est chargé de mettre à jour ses informations en fonction de la nouvelle situation…

Mais surprise, en accord avec le service informatique de l’Etat et Swisscom, les accès internet et les téléphones du bunker ont été coupés ! La situation est cette fois proche d’un cas réel de crise…

Comment faire, pour certains membres des états-majors, pas habitués à travailler avec Polycom, c’est un peu la panique… Un des partenaires fait la remarque suivante : « Mais on ne nous a pas dit de prendre avec nous notre portable Polycom » dès lors l’OCC met à disposition ces appareils, mais comment les utiliser ? Quel canal utiliser, comment le régler, « ça ne marche pas ».

Je profite de l’occasion d’un rapport pour transmettre un message sur formulaire papier et une image que nous avons reçu par un radioamateur, pour essayer de les aiguiller vers nous. La cellule renseignement s’intéresse et on leur explique, ce que nous pouvons leur amener… En dehors des transmissions phonie, nous avons de quoi pouvoir envoyer et recevoir des fichiers, images par e-mail via nos radio (Winlink).

20h30 on passe ensuite par la cellule communication médias, et ils sont tout surpris que leurs mails restent dans la boîte… Eh oui, Swisscom et le service informatique ont isolé le bunker …

On leur demande comment ils comptent mettre à jour les infos sur leur site web, Twitter et autres médias. En les voyant désemparés, nous leur proposons nos services afin de transmettre les données par e-mail vers leurs collègues à Martigny (hors zone définie comme sinistrée), qui eux pourront intervenir sur les médias. Une grande joie se fait sentir auprès de l’équipe communication, nous préparons ensemble le texte à transmettre, les destinataires, le document Word sur une clef USB et sortons du bunker avec l’équipe pour leur montrer nos installations. Pendant qu’Enio explique et démontre la station, je prépare le message sur Winlink, avec le document Word en fichier annexé et l’expédie en quelques minutes par Vara FM sur la Gateway installée à Ravoire, au-dessus de Martigny pour l’exercice. Merci Charly HB9ADJ pour le matériel et Christian HB9HBP pour le site et le SAV.

A 21h la cellule sanitaire nous sollicite pour l’envoi d’un message demandant des soignants et des médecins pour l’hôpital du Valais. Ce message sera envoyé avec succès à la CENAL à Berne (Centrale Nationale d’Alarme).
Ce sera notre dernier envoi du jour, fin des activités vers 21h30 suivi d’un bel apéro servi par la PCi.

Reprise de l’exercice vendredi matin 7h30.

—————–

Pendant la nuit de jeudi à vendredi, pour l’exercice les liaisons internet interne à l’état du Valais ont été remises en service, du coup les besoins envers les radioamateurs sont réduits.

Vendredi 9 septembre l’exercice reprend, premier rapport à 7h30.

La cellule communication annonce avec satisfaction à l’ensemble des participants une « première », la transmission de textes et de documents aux médias et à la CENAL par les radioamateurs.

Durant la suite de la matinée, nous avons veillé aux retours des e-mails en réponse à nos envois et nous les avons fait suivre aux cellules concernées.
La journée se poursuit avec l’arrivée de nouvelles personnes comme aide au commandement, la Croix-Rouge qui profite de l’exercice pour également en faire un de leur côté, les CFF entre autres.

Le conseiller d’état Frédéric Favre, chef du département de la sécurité nous rend visite et participe en partie à l’exercice.

A 15h la cheffe de l’OCC arrête l’exercice, tout le monde s’attelle à ranger ses affaires, on démonte le dipôle, range nos radios.

La journée se termine par une critique de l’exercice, durant laquelle les radioamateurs sont mentionnés par le représentant de la CENAL en visioconférence. En effet, nous avons contribué aux rares informations reçues à Berne, ainsi la situation a été mieux perçue grâce aux radioamateurs.
On se quitte après un apéro, bien sûr, on est en Valais !

Un grand merci à l’organisateur de l’exercice, Monsieur Laurent Ruchat de nous avoir permis de participer à cet exercice, merci à Olivier Luyet chef OCPP du coup de main et d’avoir parlé de nous lors d’un rapport et finalement, merci à Enio HB9RHI d’avoir profité de ses activités chez Swisscom pour introduire les radioamateurs dans ces exercices de simulation de catastrophes, organisés périodiquement par l’OFPP (Office Fédéral de la Protection de la Population). Il va poursuivre ses efforts afin que les radioamateurs puissent participer aux prochains exercices organisés dans les autres cantons.
 
Nous espérons avoir ouvert les yeux à certains Etats-Majors, à certaines personnes sur les possibilités offertes par les radioamateurs et on se réjouit si une collaboration va naître de cette expérience.
Pour les radioamateurs du Valais, HB9DVD, Marc, président de la section.

Salvan, le village valaisan qui a ouvert la voie à la communication mondiale

Le village de Salvan (VS) a été le berceau des premiers tests de télégraphie à distance en 1895, grâce aux découvertes du physicien italien Guglielmo Marconi. Un musée retrace aujourd’hui la jeunesse de cette invention, avec des appareils historiques.

Les Alpes valaisannes renferment depuis la fin du 19e siècle le berceau mondial des premières transmissions radio à distance / 12h45 / 2 min. / vendredi à 12:45

Au XIXe siècle, le village de Salvan dans la vallée du Trient était une destination internationale du bien-être à la montagne. Lors d’un séjour de cure, le physicien et inventeur italien Guglielmo Marconi (1874-1937) y teste la transmission d’ondes. Il se base sur les travaux de Heinrich Rudolf Hertz, effectués sept ans auparavant. Leurs découvertes permettront par la suite au monde entier de communiquer à distance.

Un village valaisan pour une découverte mondiale

Pour son expérience, Marconi se positionne avec un récepteur sur le haut d’un bloc erratique du nom de Pierre Bergère, à cinq mètres de haut de l’émetteur. Il augmente graduellement la distance de la liaison télégraphique et se déplace à différents endroits de Salvan jusqu’à atteindre la distance de 1,5 kilomètres.

>> À écouter aussi: Les cailloux avec Thierry Basset: le bloc erratique de Salvan et Guglielmo Marconi dans l’émission “Monsieur Jardinier”

Le bloc erratique de Salvan avec une stèle à la mémoire du prix Nobel Guglielmo Marconi. [RTS]
Les cailloux avec Thierry Basset: le bloc erratique de Salvan et Guglielmo Marconi / Monsieur Jardinier / 6 min. / le 24 juin 2018

Aujourd’hui, le village accueille un musée de la radio avec une reconstitution de l’invention de Guglielmo Marconi. “Grâce à lui, on apprend que le récepteur du télégramme peut être caché de l’émetteur. S’il n’y a pas de visibilité, cela passe malgré tout. Cette découverte est contraire à toutes les règles de physique de la fin du XIXe siècle”, explique Yves Fournier, président de la fondation Marconi. Le musée abrite également de nombreux modèles historiques, comme le “Kleinempfänger”, un poste de radio inventé par les nazis.

Des appareils qui sauvent des vies

De son côté, l’entreprise Marconi va sauver des vies en développant des systèmes de communication dans tous les domaines. À son apogée, l’entreprise emploie plus de 40’000 personnes dans le monde entier. “Comme beaucoup de paquebots à l’époque, le Titanic était équipé d’appareils Marconi. Les opérateurs radio étaient d’ailleurs appelés les marconistes. Ces appareils ont permis de lancer le fameux S.O.S. D’autres bateaux sont venus à la rescousse, et 710 personnes ont ainsi pu être sauvées”, précise Yves Fournier.

Sujet TV: Raphaël Poncioni

Adaptation web: Myriam Semaani

Source:

https://www.rts.ch/info/culture/13293908-salvan-le-village-valaisan-qui-a-ouvert-la-voie-a-la-communication-mondiale.html?fbclid=IwAR2EflHf3SoiMEeq4zqVNk_tR44dPnuGS3jGfW7WeCtPy9-KOtoVYV1W_CM

Quelques images de la station HB9JAM

Vous voulez voir quelques images de la station HB9JAM depuis l’intérieur, cliquez sur le lien ci-dessous!

Le replay SRF1 est en allemand, mais les images sont multilingual 😉

https://www.srf.ch/play/tv/schweiz-aktuell/video/schweiz-aktuell-vom-26-07-2022?urn=urn:srf:video:59244ace-9983-4a35-bad0-7f6d5561c0dd

MOVA / BULA Camp Fédéral Scout 2022 Valais

Depuis quelques temps, les préparations vont bon train pour le MOVA, Camp Fédéral Scout 2022 qui aura lieu dès ce samedi 23 juillet à Ulrichen pour quelques 30’000 scouts et des milliers de bénévoles et visiteurs.

Ce sera la plus grande ville du Valais pour 2 semaines, plus que Sion avec 35’000 habitants. Les radioamateurs sont aussi présents et Heinz, HB9KOM, flupy pour les scouts a préparé une station du plus bel effet et certainement des plus performante pour occuper et donner envie à tous ces scouts de faire de la radio.

Vue de l’extérieur, il manque encore les 2 pylônes avec les antennes HF sur cette photo, c’est impressionnant. Au premier étage se trouve la station scout HB9JAM et au-dessus des plateformes et tourelle pour les visiteurs, avec une vue sur le camp. En bas des jeux en relation avec la radio et un coin soudure de kits pour les scouts.
Les radioamateurs valaisans ont également participé à la préparation de cette station depuis quelques temps déjà. Notre responsable technique du Haut-Valais, HB9UQC Marco a construit un relais UHF avec 2 Motorola GM350 pour le trafic local, réglage des filtres, montage de l’antenne et mise en place du relais sur le Hungerberg.
Mise en place d’un link Ubiquiti entre le Hungerberg – Moosalp et le Mova pour un backup internet.
Mise en place d’un relais commercial VHF pour les employés communaux (eau, égouts, routes) pour assurer les communications et en secours en cas de panne 4G/5G.
Plusieurs jours de déplacement et montage, ici une vue du Hungerberg lors de notre montage du 7 juillet :

Dimanche et lundi passés, 17 & 18 juillet, une équipe de la section (HB9UQC, UQF, HHA, HQA, DVD), est montée prêter main forte à Heinz, mise à terre de l’antenne satellite sur le sommet du bâtiment et les emplacements radio, montage d’antennes diverses, mise en place du link Ubiquiti, préparation des emplacements pour les stations radio, menuiserie etc…

Mardi 19, HB9UVW Daniel, membre du comité USKA et membre de la section Valais est monté installer un relais C4FM pour avoir un mode supplémentaire.

Sur place il y aura donc:

– du trafic local sur relais UHF, le relais HB9GOMS-R en UHF connecté Echolink

– le relais HB9Y-L Moosalp UHF connecté Echolink

– du C4FM en UHF (HB9T-RPT6)

– DMR HB9Y1 (228316 – Timeslot 910)

– une station HF

– une station pour les modes digitaux et satellite

– ainsi qu’une station QO-100.

Bravo et merci à tous ceux qui ont œuvrés pour cette réussite.

Reste à souhaiter un magnifique camp à tous les scouts et les volontaires, aides et si vous entendez HB9JAM sur les ondes, répondez-leur !

Pour les visites, pour trafiquer à la station (voir avec HB9KOM) c’est ici que ça se passe : https://www.mova.ch/fr/das-mova-oeffnet-seine-tueren

HB9DVD, Marc pour la section USKA-Valais-Wallis

Petite vidéo survol des installations : https://youtu.be/zcaQ0CxGNfI

Visu / Journée de la radio CB / Ham

QSL Buro USKA

Regardez à quoi ressemble le nouveau bureau QSL de l’USKA. Quel travail magnifique, bravo!

Les ondes-courtes de retour en europe

les ondes-courtes de retour en europe, la BBC a repris la diffusion de programme en direction de l’est de l’Europe.

https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/38c3b4ef-f447-4d41-9fce-bbd89bee75d6

Interdiction d’émettre pour les radioamateurs en Ukraine

Les radioamateurs ukrainiens SK

Et bien voilà, c’est fait, les radioamateurs ukrainiens n’ont plus le droit d’émettre à compter de ce jour. Nous le savons, nous radiomateurs, en période de guerre ou quand la loi martiale est décrétée, pouvons nous retrouver “Interdit d’émission”. C’est ce qui arrive à l’ensemble des OMs ukrainiens actuellement.

Je rappelle que dans de telles périodes, l’Etat peut également décider de réquisitionner nos stations radio au besoin.

Depuis cette nuit du 23 au 24 , il semble que nous soyons rentrés dans une Guerre dont il est difficile d’imaginer la suite bien que le pire ai déjà été annoncé par Vladimir Poutine. Le weekend de la coupe du REF arrivant, je vous invite tous à avoir une petite pensée pour nos copains ukrainiens…

Voici les directives qui s’imposent désormais au peuple ukrainiens.

“L’Ukraine a déclaré l’état d’urgence dans toute l’Ukraine, à l’exception des oblasts de l’est de Donetsk et de Lougansk à partir du 24 février.

Le parlement a approuvé le décret présenté par le président Volodymyr Zelensky le 23 février, alors que la menace d’une invasion totale de l’Ukraine par la Russie continue de croître .

Les oblasts de Donetsk et de Louhansk ont ​​déjà un statut juridique spécial en raison de l’occupation continue de la Russie depuis 2014.

Les restrictions introduites par l’état d’urgence doivent durer 30 jours et varieront selon les régions.

L’état d’urgence permet aux autorités de limiter temporairement les droits constitutionnels du public.

Le décret donne le feu vert aux mesures suivantes

– protection et sécurité accrues de l’ordre public ;
– vérification des pièces d’identité des civils et fouille si nécessaire ;
– interdiction des manifestations ;
– l’évacuation temporaire ou permanente des personnes des zones dangereuses et leur hébergement ;
– interdiction de réinstallation des conscrits et des réservistes sans préavis ;
– interdiction de produire et de diffuser des informations susceptibles de “déstabiliser la situation” ;
– interdiction des appareils de transmission radio amateur.

D’autres mesures qui peuvent être mises en œuvre “si nécessaire” comprennent 

– un couvre-feu ;
– un régime spécial d’entrée et de sortie interdiction des événements de masse ;

– “règles spéciales” pour la diffusion d’informations en ligne.”

ukrainian dx contest

Nous espérons vous revoir très vite  sur l’AIR…

Comme vous venez de le lire, ces textes ont été validés le 23 pour être appliqués dès le 24/02/2022. Il se trouve que la Russie à envahit l’Ukraine dans la nuit du 23 au 24/02/2022. Il est donc clair que la période annoncée de 30 jours, risque de se prolonger pour nos copains radioamateurs là-bas.

Nous pensons à eux et espérons ne pas nous retrouver dans la même situation dans les mois à venir puisqu’il semble que Poutine ai décidé de déclarer la guerre au reste du monde et à l’europe entre autre …

de F4HTZ

Source: https://www.leradioscope.fr/blog/644-interdiction-d-emettre-pour-les-radioamateurs-en-ukraine

Les ondes radio

ont-elles été découvertes dans les montagnes valaisannes?

Venez le découvrir ici dès la 6ème minute:

https://www.rts.ch/play/tv/couleurs-locales/video/couleurs-locales?urn=urn:rts:video:12818414

Source Couleurs Locales RTS

Autorisations requises pour la construction d’antennes

Pour la construction d’antennes, une autorisation doit être obtenue auprès de la commune. Les règlements sur les constructions peuvent varier considérablement d’une commune à l’autre. C’est pourquoi aucune déclaration valable de manière générale ne peut être faite à ce sujet.

En ce qui concerne la construction d’antennes par des radioamateurs, l’aspect juridique suivant est important : la loi révisée sur les télécommunications LTC, adoptée par le Parlement le 22 mars 2019, contient l’art. 37a “Radiocommunication pour radioamateur”.

Deux questions essentielles y sont réglées :
• L’al. 1 pose la base que les cantons et les communes peuvent désormais introduire des procédures d’autorisation simplifiées pour les antennes simples telles que les antennes filaires et les antennes à tige ainsi que les antennes fixées sur des mâts légers semblables à la hampe d’un drapeau.
L’al. 2 indique clairement que l’entretien d’une antenne de radioamateur et son remplacement par une antenne équivalente n’est pas soumis à autorisation.

Ces informations sont tirées du document suivant:

Service de radioamateur
Informations explicatives sur le service de radioamateur
Édition du 01.01.2021

OFCOM

Utilisez cet article pour étayer vos demandes d’autorisations de construction