?>
  • secretariat at hb9y.ch

À propos

C’est vrai ça, radioamateur c’est quoi ?

L’émission d’amateur est une activité scientifique qui permet, à ceux qui la pratiquent, d’établir des liaisons hertziennes (radio) avec les radioamateurs du monde entier. Elle permet d’acquérir des connaissances techniques dans les domaines de la radio et de l’électronique et de développer des liens d’amitié entre amateurs de différents pays.

Souvent on confond le le “service radio amateur” avec la radiocommunication CB.  Cette dernière a été conçue pour échanger des informations et des  opinions personnelles. CB signifie “Citizens Band” ou “bande du citoyen” en français et est ouverte à tous, sans examens, mais sur la base d’une concession. Cependant, les bandes de fréquences et puissances d’émission sont très limitées

Le Service Radio Amateur
Les radioamateurs par contre entrent en contact les uns avec les autres dans le monde entier :

  • sur des bandes de fréquences pour radioamateurs, entre 135.7 kHz et 250  GHz dans la gamme des ondes myria-, hecto-, déca-, décimétriques jusque  dans les zones des ondes millimétriques
  • avec leur propre Indicatif ou celui d’un club
  • en utilisant des modes d’exploitation traditionels tels que la  radiotélégraphie morse, la radiotéléphonie, la radiotélégraphie (RTTY) ;  des procédés de transmission digitales modernes tels que le Packet  Radio, PSK 31, AMTOR, PACTOR, JT65, FT8 et beaucoup d’autres
  • en utilisant des modes de transmission d’images et vidéo tels que le FAX (Facsimile), SSTV (Slow Scan Television), ATV (Amateur-TV, la télévision amateur), SATV (ATV à bande étroite), DATV (ATV digitale) et DRM (Digital Radio Mondiale)
  • Mis à part les liaisons directes les amateurs connaissent également les contacts via relais, écholink, satellites comme p.ex. OSCAR (Orbital  Satellite Carrying Amateur Radio), la Station Spatiale Internationale (ISS),  EME (Earth-Moon-Earth) et Meteorscatter.

D’accord, mais encore ?

Le radioamateur est une personne qui a reçu l’autorisation officielle de communiquer, par radio, avec d’autres personnes, elles aussi légalement autorisées. Ces communications se font sur les bandes de fréquences allouées par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) au service radioamateur et au service radioamateur par satellite.
Le radioamateur pratique une activité à caractère technique ; ses compétences sont contrôlées et accessibles à toutes et à tous.

Dans les sens de la loi, le service radio amateur est un service de  transmission à travers le quel les radioamateurs communiquent entre eux.  La loi définit l’activité des radioamateurs “services de  radiocommunication ayant pour objet :

  • l’intercommunication
  • l’instruction individuelle
  • les expériments et études techniques et scientifiques l’intercommunication
  • le soutien d’actions de secours dans des situations précaires et de catastrophes.

Cette définition montre bien, que le service radio amateur n’est pas seulement une activité de loisirs pure, mais qu’on peut déduire des  activités de radioamateur des devoirs envers la société.
Ainsi, les radioamateurs sont tenus d’apporter leur aide dans des cas de précarité et de catastrophes.Le réseau radioamateurs s’étend globalement, car on trouve des amateurs dans tous les pays du monde.

C’est difficile de devenir radioamateur ?

Non, la preuve, je le suis ! Trève de plaisanterie, je dis celà car je n’ai aucune formation technique. En fait, je suis un employé de commerce et c’est la motivation et le travail qui m’ont fait radioamateur et…. ah oui, j’allais oublier: LE VIRUS. Eh oui, j’ai attrapé ce damné virus à mes 14 ans lorsque mon père nous offrit à mon frère et à moi un talkie-walkie qui émettait fièrement sur trois canaux dans la bande CB. Depuis, ce virus ne m’a plus lâché…

D’autres ont une formation technique, mécanicien par exemple et les plus chanceux, électriciens ou électroniciens auront bien plus de facilité.

Bon alors comment fait-on pour devenir radioamateur ?

Tout d’abord, il faut être motivé. Ensuite, il est vivement conseillé de suivre des cours dispensés par les différentes sections de l’USKA (Union Suisse des Amateurs d’Ondes Courtes). Dans le canton de Vaud, ce sont les RadioAmateurs Vaudois qui organisent régulièrement ce genre de cours. Pas de cours prévus en Valais.

Cette formation dure environ 10 mois à raison d’une session par semaine et en tenant bien sûr compte des vacances. Elle s’articule autours des branches suivantes:

  1. Les prescriptions concernant les radioamateurs
  2. La radio-technique

La radio-technique est la partie la plus ardue de l’apprentissage à moins bien sûr que vous ne soyez versé dans cette branche.

De nombreux ouvrages traitant de ce sujet existent mais je dois recommander le site de HB9CEM, auteur d’excellents ouvrages de préparation à l’examen de radioamateur.

Une fois prêt, vous vous présenterez à l’examen qui est de niveau fédéral, organisé par l’Office de la Communication. En principe cet examen se passe à Bienne.

Et j’aurai droit à quoi une fois l’examen réussi?

Tout dépend de l’examen que vous avez passé:

En Suisse, il existe deux niveaux différents : une licence d’entrée à puissance limitée (HB3)et la « grande licence » (HB9).

Les indicatifs d’appel, personnels et uniques, que le radio amateur  reçoit avec sa concession, et qui commencent par le préfixe « HB3 », sont alloués aux titulaires de licence d’entrée. Ainsi, l’opération est possible sur les ondes 2m et 70cm. A partir du 1er Janvier 2008 en Suisse, aussi les bandes des ondes courtes 160m, 80m, 15m et 10m ont été  libérés, tandis que la puissance est limitée à 100 Watts.
Pour la « grande licence HB9 », les exigences du test sont plus élevées. Cependant, elle permet le fonctionnement sans restriction sur toutes les fréquences assignées et ceci jusqu’à une puissance de 1000 Watts.

Pour les activités sur les ondes courtes, la capacité de trafiquer en code Morse n’est plus nécessaire depuis 2003. Cependant, le code Morse est toujours maintenu comme un mode traditionnel et très répandu.

D’autres infos ici:

http://www.pilloud.net/op_web/ra.html Le livre référence en HB pour étudier